Est-ce que ton ventre te dérange depuis que tu as eu des enfants? – Physio Pelvienne, Noémie Séguin Physiothérapeute

Est-ce que ton ventre te dérange depuis que tu as eu des enfants?

Par Noémie Séguin | Les outils de rééducation du périnée

Juil 13

Si l’on faisait un sondage pour savoir ce qui dérange le plus les mères concernant leur physique à la suite de leurs grossesses, je crois sans contredis que l’apparence du ventre ressortirait grand gagnant!

Les mots ventres plats, abdominaux et comment perdre son ventre sont dans les mots-clés les plus recherchés sur les moteurs de recherche comme Google. Et lorsque l’on tape ces mots, on reçoit une foule d’informations plus contradictoires les unes que les autres. Des solutions soi-disant miracles qui va de l’alimentation en passant par des emballages plastiques et toutes sortes d’exercices. On ne sait souvent pas vers qui ou quoi se tourner et surtout où donner de la tête pour avoir des résultats.

Dans cet article, nous allons parler ensemble des solutions les plus validées par les professionnels et comment bien en profiter. Bien entendu, cela n’exclut pas une saine alimentation et la combinaison de solutions, car l’apparence des abdominaux va aussi dépendre de ces facteurs qui ne seront pas abordés en détail ici.

Nous allons donc parler ensemble des exercices appropriés, des gaines, corsets et bandages, de leur efficacité et de comment bien les utiliser lorsque nécessaire.

À savoir avant d'aller plus loin!

Les abdominaux vont nous intéresser pour deux aspects, d’abord, comme je l’ai mentionné précédemment, pour leur apparence physique. Ensuite, il ne faut pas oublier que ces muscles ont aussi des fonctions importantes dans le corps. Pour en connaître davantage sur les abdominaux, vous pouvez consulter l’article de blogue : Enfin toute la vérité sur les exercices pour les abdominaux!

Il y a aussi deux conditions qui vont provoquer et entretenir les problèmes liés aux abdominaux :

  • La diastase des grands droits : c’est la persistance de séparation ou d’étirement de la ligne blanche qui relie les abdominaux en leur centre. On parle de diastase lorsque l’espace à 3 doigts au-dessus du nombril est égal ou supérieur à 2 doigts, mais cela est quand même un peu plus complexe dans les faits.
  • La perte de compétence des abdominaux ou perte de fonction : les abdominaux ne travaillent plus efficacement ce qui limite la récupération du tonus, entretien de mauvaises stratégies de mouvement et bien souvent de mauvaises postures. Cette condition est très fréquente et malgré tous les exercices que l’on va faire tel que la planche, on ne verra pas de différence puisque les abdominaux ne savent plus comment bien travailler efficacement les uns avec les autres. C’est ainsi que l’on va conserver un petit ventre mou persistant et bien décourageant.

Les solutions: qu'en est-il des gaines et bandages?

  • Le bandage de Bellies inc. : conçu par une physiothérapeute, ce bandage est conçu pour mimer la direction des fibres musculaires des abdominaux et de diriger les forces vers le haut pour éviter de mettre trop de pression sur les organes vers le bas et sur le périnée.
  • Belly Bandit : un site qui offre un bandage ayant les mêmes objectifs que le précédent, mais semble moins précis au niveau de la direction des fibres. Ce site offre aussi plusieurs autres articles intéressants à prix abordables tels qu’une ceinture de soutien périnéale qui peut être très intéressante pendant la grossesse pour les sensations de lourdeur causées entre autres par les varices vulvaires.
  • Bandage élastique du commerce que l’on applique soi-même : je démontre brièvement la technique dans la vidéo dans le haut de l’article. Cette option demande un peu plus de capacités techniques, mais est la moins dispendieuse des trois.

Crédit photo: https://www.belliesinc.com/

Crédit photo: Belly Bandit

Exemple de bandages élastiques du commerce, Crédit photo: https://www.grainger.ca/fr

Je pense qu’il est important de noter qu’il y a très peu d’études de qualité qui soutiennent l’utilisation des gaines pendant la grossesse et immédiatement après l’accouchement. Bien que certaines personnes les recommandent d’emblées, ces études portaient principalement sur le contrôle lombaire et du bassin ainsi que des douleurs associées, mais ne parlaient pas des effets en tant que tels sur une diastase ou sur le tonus abdominal.

Il faut aussi savoir que le port du bandage durant la période postnatale immédiate pourrait avoir un effet sur la récupération de la diastase et des tissus en maintenant les tissus en position raccourcie au niveau de l’abdomen. De cette façon, la gaine agit un peu comme un plâtre en gardant le tissu de façon prolongée dans la bonne position cela pourrait l’aider à guérir dans cette position. Cependant, il y a un gros bémol à cela. Le fait de porter une gaine sur de longues périodes augmente la résistance sur l’abdomen, surtout lors des efforts et nuits également à la mobilité du diaphragme responsable de la respiration.

Ainsi, la dynamique des muscles profonds demeure grandement perturbée lors du port de la gaine. Le diaphragme ne pouvant pas bouger dans sa pleine amplitude et la pression sur les abdominaux est alors redirigée vers le périnée. Le port de la gaine abdominale aura alors comme effet d’augmenter le stress sur le plancher pelvien et entretenir voire même augmenter certains symptômes comme les pertes urinaires ou les descentes d’organe/prolapsus.

L’utilisation de la gaine doit donc être utilisée en s’assurant d’avoir un périnée intact. Ce qui est rarement le cas lors d’un accouchement par voie vaginale et même lors d’une césarienne.

Qu'en est-il des «tapings» maintenant?

Le «taping» est un bandage autocollant que l’on applique localement afin d’offrir un support à une région ou limiter le mouvement localement pour diminuer le stress sur la région ou l’aider à mieux travailler dans le mouvement sans entretenir la blessure ou les symptômes. On peut faire ce type de bandage à des endroits multiples dans le corps. En physiothérapie, nous utilisons beaucoup les «tapings» dans notre pratique, notamment chez les sportifs.

Chez la maman, nous pouvons utiliser ces mêmes techniques au niveau de l’abdomen pour favoriser la récupération d’une diastase ou d’une hernie ombilicale ou encore accompagner le muscle transverse dans son travail.

Il existe deux types de «taping» que l’on utilise dans notre pratique :

  • Le bandage de contention : on utilise un «tape» plus rigide qui aura comme effet d’empêcher une partie de la région de bouger.
  • Le bandage proprioceptif : c’est un «tape» élastique qui va plutôt accompagner la région à mieux travailler dans le mouvement.

Dans le cas, par exemple, d’une diastase, nous allons d’abord utiliser un protocole de bandage rigide pour les 3-4 premières semaines. Ensuite, lorsque les muscles profonds auront réappris à s’activer, nous utiliserons le bandage proprioceptif pour assurer le contrôle des mouvements du quotidien comme lever des charges, comme un bébé.

Le bandage étant appliqué localement, la résistance qu’il met sur l’abdomen et le diaphragme sont minimes. Si vous m’avez suivi jusqu’ici, vous comprenez certainement que ce type de bandage est beaucoup moins stressant sur le périnée. C’est donc à mon avis, le meilleur compromis à utiliser pour favoriser la récupération de l’abdomen sans nuire à son plancher pelvien. C’est d’ailleurs ces techniques que je démontre pour accompagner le programme de physiothérapie en ligne de réadaptation des abdominaux et du plancher pelvien.

Est-ce que l'utilisation seule d'une gaine ou d'un bandage est suffisante?

Vous me voyez peut-être venir avec ma réponse si vous suivez le blogue depuis un certain temps haha! La réponse est NON!

Prenons en exemple une personne qui se fracture la jambe à la suite d'un accident de voiture. Parce que l’accouchement est aussi stressant sur le corps qu’un accident de la sorte! Le fait d’être immobilisé pendant 6 à 8 semaines aura des effets néfastes sur les muscles de sa jambe qui vont s’atrophier et s’affaiblir pendant cette période. Il devra donc par la suite faire des exercices pour récupérer la force et le tonus de sa jambe et pouvoir marcher normalement à nouveau.

Bien, c’est exactement la même chose pour les abdominaux. La gaine rendra vos muscles paresseux et ne leur réapprendront pas à bien travailler pour soutenir votre dos ou garder votre ventre bien plat. La gaine ne leur réapprendra pas non plus à bien travailler en équipe avec ses meilleurs amis, le diaphragme et le plancher pelvien, pour éviter les symptômes de pertes urinaires ou fécales ou encore les descentes d’organe.

Donc peu importe que vous utilisiez une gaine, un bandage ou un «taping», les muscles devront réapprendre à travailler avec une bonne rééducation des abdominaux et du plancher pelvien. (Malheureusement, on ne peut pas passer à côté!)

De plus, les muscles pour reprendre de l’élasticité doivent produire une substance qui s’appelle le collagène. Le corps va produire du collagène dans la guérison des tissus en réponse à la stimulation et au mouvement musculaire. Ainsi, en gardant les muscles inactifs et immobiles, les muscles vont guérir avec de la rigidité au lieu d’une belle souplesse et mobilité, ce qui va nuire au retour de la fonction par la suite. Il est donc important de garder les muscles actifs le plus possible durant le processus de guérison.

Donc, en résumé, les «tapings» peuvent être utilisés en parallèle de la réadaptation pour une récupération optimale. Les gaines quant à elles ne devraient être considérées qu’en présence d’un périnée qui est intact et lorsque les autres approches ont été utilisées et qu’on sent que le tissu aurait encore besoin d’être accompagné dans sa guérison.

Évidemment, il existe différentes écoles de pensées et en l’absence de lignes directrices claires dans la littérature, il est difficile de confirmer LA bonne pratique à adopter pour optimiser la guérison du corps. Je suis cependant de celles qui croient qu’on ne devrait pas utiliser des techniques qui risqueraient d’améliorer une problématique (abdominale) en causant du tort ailleurs (périnée). Il faut savoir aussi qu’il est très rare d’obtenir des résultats concluants et durables avec les techniques passives. C’est souvent en utilisant une combinaison de techniques («taping» ET réadaptation) que l’on va obtenir les meilleurs résultats. Une gaine utilisée seule risque fort d’être une perte de temps et d’argent.

Comment faire les bons exercices pour les abdos?

Pour améliorer une diastase et une perte de tonus, il faut d’abord et avant tout réapprendre à utiliser efficacement ses muscles profonds. Par la suite, les exercices seront progressé dans le but d’avoir le contrôle dans des mouvements lents et contrôlés puis de plus en plus rapides et complexes. C’est exactement ce que l’on enseigne dans le programme de physiothérapie en ligne de réadaptation des abdominaux et du plancher pelvien.

Une fois que ce contrôle est acquis, on doit alors intégrer un bon programme d’entraînement en surcharge (loading) intensif des muscles abdominaux sans JAMAIS perdre de vue le contrôle acquis lors de la rééducation. Ce processus demande de la persévérance et de la patience, mais pour en avoir constaté les résultats avec bon nombre de mes clientes, ce parcours en vaut grandement les efforts!

Est-ce que les gaines sont indiquées pendant la grossesse?

Je ne compte plus le nombre de mamans enceintes qui me contacte pour me parler de leur douleur à l’abdomen lorsqu’elles pratiquent leurs activités physiques et qui les limites dans leur mouvement. Ces inconforts sont très souvent liés à la distension de l’abdomen et la difficulté des abdominaux à bien s’adapter à cette distension. De plus, avec l’étirement, les abdominaux ont tendance à s’endormir et devenir moins compétents dans leur rôle de soutien.

Évidemment, le port d’une gaine peut aider à suppléer à ce manque de soutien et au tiraillement ainsi qu’aux douleurs lombaires et au bassin, mais toujours au détriment de notre fameux plancher pelvien. Il faut donc l’utiliser de façon ciblée pour des activités en particulier et sur de courtes périodes quand on n’a pas d’autres choix, par exemple lors d’un déménagement ou quand notre deux ans a la gastro.

Je préfère de loin proposer des exercices d’assouplissement et de recrutement des muscles profonds et du transverse de l’abdomen pour accompagner les abdominaux dans les changements qu’ils subissent avant d’opter pour la gaine et les ceintures abdominales. Bien souvent, avec quelques exercices, il est possible de venir facilement à bout de ces inconforts et reprendre ses activités sans douleur et sans support externe.

Dans le cas de douleurs lombaires ou au bassin, il existe des ceintures de soutien qui ne feront pas de pression sur l’abdomen tout en stabilisant la région. Ou encore un support minimal comme un panneau présent sur les vêtements de grossesse.

C’est exactement tout de cela qu’il est question et bien plus encore dans le programme de physiothérapie en ligne pour la préparation à l’accouchement et la prévention des déchirures!

En terminant...

Je conclus ce long, mais tellement pertinent article de blogue en vous disant que même si vos accouchements datent de plusieurs années, les structures de notre corps ont un grand potentiel d’adaptation et de remodelage. J’ai été impressionné dans ma pratique de constater à quel point cette affirmation est vraie! Même si l’on ne peut ramener totalement à neuf les blessures du passé, il est vraiment possible de donner à notre corps de bonnes stratégies pour mieux travailler et améliorer sa santé, peu importe l’âge!

Pour avoir un aperçu de mon approche et vous introduire aux bases d’une bonne réadaptation des abdominaux et du plancher pelvien, pendant la grossesse ou à n’importe quel autre moment de votre vie, vous pouvez vous inscrire à mes mini-formations gratuites : Prends le contrôle de tes abdominaux et de ton périnée en 7 jours!

À propos de l'auteur

Noémie Séguin est physiothérapeute depuis plus de 10 ans, elle a développé une expertise en Rééducation Périnéale et Pelvienne en allant suivre une formation de 2e Cycle Universitaire dans cette discipline. Elle a fondée la clinique Physio Pelvienne en 2012 et aidé des milliers de personnes à retrouver leur qualité de vie. Passionnée et ayant à coeur que cette expertise devienne plus connue et accessible, elle poursuit sa mission à travers ce blogue informatif et le développement de programmes de réadaptation en ligne en plus de poursuivre sa pratique clinique. Dans le but d'offrir le meilleur service qui soit, elle met régulièrement ses connaissances à jour en assistant à de la formation continue plusieurs fois par années.

>